Bienvenue chez nous! les 19, 20 et 21 février 2016

Quelques mots de Véronique Plasse, notre porte-parole

Comme partout dans le monde, notre musique traditionnelle porte la voix d’une longue lignée de gens qui, à force de rencontre et de retrouvailles, tisse un son et un rythme imprégné d’émotions et de valeurs communes.

En nous conviant à la fête, le Festival de Saint-Bernard-de-Michaudville alimente le feu de cette tradition. C’est grâce à de tels évènements que notre identité est riche d’un répertoire et d’une communauté ouverte sur le monde, tout en affirmant la force et la profondeur de ses racines.
Y’aura des sessions pour transmettre le plaisir à travers un répertoire commun. Y’aura le cœur chaud de l’Église pour faire battre le rythme de la transe. Y’aura le plancher rempli de sourires dansants. Et au prochain rendez-vous, on pourra se raconter comme il est bon d’être à Chantez-vous bien chez nous!

Mot du président du comité organisateur

  • Dany Jeanson, artisan-charpentier, 3 enfants
  • Martin Richer, artisan-ébéniste
  • Camille Poulin-Riopel, éducatrice à l’enfance, 2 enfants
  • Isabelle Hébert, productrice agricole, 3 enfants
  • Georges-Étienne Riopel, technicien en forage directionnel, 1 nouveau-né
  • Christina Girouard, adjointe administrative, 1 nouveau-né
  • Michel Riopel, journalier cie excavation
  •  
     
    Pourquoi toutes ces informations? Tout simplement pour vous souligner l’abnégation et l’implication de ces bénévoles.

    Le noyau du comité organisateur est sensiblement le même depuis les tout débuts. La planification, l’organisation, la mise en place, la recherche de financement, etc., sont des tâches auxquelles nous nous sommes occupées depuis maintenant 13 ans. La 13e édition n’a pas été plus facile à organiser que la 12e, pas plus que la 11e ni aucune autre précédente. Je dois vous avouer cependant que pour la première fois, j’ai ressenti un certain essoufflement, moi le premier.

    Heureusement, notre conseil municipal a su entendre nos doléances, conjointement avec les municipalités de St-Jude et St-Barnabé, un poste de coordonnatrice en loisir intermunicipal a été créé. Roxanne Carbonneau vient offrir un second souffle, un vent de fraîcheur à notre équipe. Le financement étant essentiel au déroulement du festival, la recherche de subvention de programme de soutien sera certainement une des tâches prioritaires de Roxanne.

    Sous l’initiative d’Antoine Gauthier, directeur général du Conseil québécois du patrimoine vivant, une rencontre entre les organisateurs d’événements de musique et danse traditionnelle est organisée, afin de voir de quelle façon des initiatives communes pourraient voir le jour.

    Un nouveau gouvernement fédéral avec une ministre de la culture allumée nous donne une lueur d’espoir… Est-ce bien moi qui viens d’écrire ça ???

    Concernant notre 13e édition, le groupe Retour aux Sources profitera de sa participation au festival pour faire le lancement de son nouveau disque.

    Le samedi, particularité importante de la programmation, 11 des 13 musiciens invités seront des filles. Ça va swinguer au féminin pluriel!

    Un merci spécial à Annie Bourgeois qui, encore cette année, a mis à contribution son énorme talent pour nous offrir le tableau qui sera mis à l’encan pour aider au financement du festival. Ce tableau rend hommage à ceux qui rendent cet événement si spécial, c’est-à-dire VOUS.

    Merci d’être là année après année et de nous donner cette énergie qui nous permet de continuer. Bon festival.

    Michel Riopel

    La programmation (Faites-nous confiance!)

    Année après année, le festival s’estime chanceux d’avoir eu des soirées complètes ou presque. Merci à vous.

    Je remarque cependant que lorsque nous affichons des soirées moins «CFNJienne», la vente des billets se fait moins rapidement. J’aimerais vous faire part de mon expérience…

    Il m’est arrivé souvent en voyant la programmation de Mémoire et Racines ainsi que Chant de Vielle, de me dire : «Ça va être moins spectaculaire cette année».

    Mais à chaque fois, je n’ai jamais été déçu. Les groupes inconnus sont souvent ceux qui ont été nos coups de cœur. The Outside Track en est un exemple. Nous l’avons vécu également à Saint-Bernard. La première présence de Nicolas Pellerin, Raz de marée, La Giroflée, Bon débarras et Celtic Umbrella Ensemble en sont des exemples. Ceux qui y étaient s’en souviennent encore.

    Je vous le dis : faites-nous confiance! On aime ce que vous aimez.

    Michel Riopel