… et si Saint-Bernard était un de ces endroits?

Bienvenue chez nous pour le festival de Saint-Bernard-de-Michaudville 23 février et 24 février 2019


Fred Pellerin, Boucar Diouf et un couple de nos amis qui a travaillé dans le Grand Nord et en Afrique l’ont dit : ça prend un village pour élever un enfant.

C’est certain, ceux qui n’y vivent pas se disent ; c’est quoi ça ?  Y a même pas de dépanneur.

Ceux qui nous visitent se disent ; c’est propre St-Bernard, y a de l’activité dans ce petit village-là.

Faut discuter avec nos voisins pour savoir comment ils nous envient. Nous sommes comparés au village d’Astérix ! Notre solidarité en est la preuve dans toutes nos activités.

C’est certain que nous avons vécu des échecs, la coop La Bermigeoise en est une, mais il a quand même fallu plusieurs votes avant que ça se réalise. C’était pourtant un projet mort-né.

Je pense pouvoir affirmer que la Caisse Desjardins a pris acte de cette solidarité et s’est depuis engagée à soutenir le Festival et ses autres activités, en tant que communauté d’exception. Notre ancien député provincial, monsieur Sylvain Rochon, avait la même vision et monsieur Jean-Bernard Emond, notre nouveau député, nous attribue la même confiance. Dans son cas, c’est une histoire d’amour en devenir.

Sérieusement, quand on y pense, nous avons dans notre village des garderies incroyables. Il n’y a pas de meilleur endroit pour que nos enfants et petits-enfants acquièrent tous les éléments pour un avenir équilibré. L’école Aux Quatre Vents est un endroit stimulant et rassurant. Tous les services possibles sont offerts afin de faciliter leur progression vers leur adolescence sans oublier l’ouverture de la direction pour le volet culturel de notre communauté, consciente de l’importance d’y participer.

Les organismes du village, peut-on souhaiter plus d’ouverture et de compréhension de la Fabrique et son conseil ? L’implication du club FADOQ, du comité des loisirs, de la maison des jeunes pour les activités de nos jeunes et moins jeunes.

Peut-on imaginer une plus grande communion que lors des activités sportives de St-Bernard ? Nos enfants deviennent les enfants de la communauté. Si tu ne les vois pas, il y a quelqu’un qui s’en occupe. Tout à fait rassurant !

Côté culturel, il est important de le sortir des grands centres. Encore là, St-Bernard fait sa marque. Le Bermishow, Campagne en blues et le Festival ont sorti St-Bernard de l’ombre. Je me garde ici une petite gêne, car plusieurs entreprises et artistes tiennent la barre très haute au niveau de leurs réalisations.

Je ne peux passer sous silence la générosité de nos commanditaires. Vous êtes sollicités outrageusement, mais vous répondez toujours avec cœur à nos demandes.

Merci également à la municipalité et ses employées pour leur patience pour notre indiscipline.

C’est certain que nous n’avons pas de dépanneur ni de traverse de lutins, mais on a tellement plus! Et on est équipé pour veiller TRAD !

St-Bernard serait-il un de ces endroits où il fait bon vivre ? Et si nos enfants élevaient notre village ?

Merci Fred Pellerin, Boucar Diouf, Marlou et Jacques pour cette réflexion si importante.